fbpx
entreprendre web entrepreneur business en ligne
Blog,  Entreprendre

3 idées reçus qui t’empêchent d’entreprendre

Tu rêves d’entreprendre, de quitter définitivement le salariat, d’être ton propre patron mais tu n’oses pas te lancer.

Peut-être même que tu en parles depuis des années, tu consommes des formations pour passer à l’action mais il y a toujours quelques choses qui te retient.

Moi aussi, je suis passé par là, j’ai pas mal procrastiné avant de me mettre à faire de chacun de mes rêves des objectifs.

Entreprendre ça fait rêver mais ça fait peur aussi.

C’est contraire à tout ce dont nous avons été formés depuis l’enfance. C’est perçu comme quelque chose de risqué et d’instable.

Sur le web, tu trouveras toute sorte de témoignage alors je te propose de démêler le vrai du faux en m’appuyant sur mon expérience.

Entreprenariat et sécurité financière ne sont pas compatibles

Le premier frein c’est souvent cette peur de ne pas gagner d’argent, de ne pas pouvoir vivre de l’entreprenariat. On nous dit qu’un CDI c’est la sécurité. Personnellement, je n’ai jamais été autant en insécurité que dans le salariat.

Je m’explique.

J’ai changé de job un paquet de fois car il y avait toujours un hic, une mauvaise ambiance, un salaire trop bas, un trajet en transport trop long, une surcharge de travail etc.

J’ai fini par croire qu’il fallait que je reprenne mes études pour décrocher un job bien placé, bien payé et que j’allais trouver mon bonheur.

Master en poche, je m’aperçois de la difficulté du marché même avec le bon diplôme. Il faut toujours plus d’expérience sans compter le turn over assez régulier des grosses boîtes qui n’hésitent pas à presser leurs salariés comme un citron.

Je ne me suis jamais senti en sécurité financière en ayant un CDI car je ne pouvais simplement pas durer dans un job qui tué ma santé ou ma vie privée.

Quand je me suis lancé dans l’entreprenariat, j’ai commencé en tant que freelance.

Non seulement j’avais plus d’énergie mais j’avais aussi du temps libre et cerise sur le gâteau, j’aimais ce que je faisais.

Au début je ne gagnais pas beaucoup mais c’était une somme régulière qui évoluer au fil des mois. Entreprendre, c’est penser à long terme.

Je savais que j’étais en train de construire quelque chose de solide et qui s’agrandissait petit à petit.

Résultat, aujourd’hui j’ai diverses sources de revenus dont certaines qui tombent de façon automatisé chaque mois sans que je n’aie à faire quoi que ce soit.

La différence avec le salariat, c’est que tu es sûr qu’à la fin du mois tu as un salaire qui paye tes factures par contre tu as une garantie que ton salaire ne peut pas doubler.

Dans l’entreprenariat, tu dois d’abord t’investir, travailler presque gratuitement pour déclencher des revenus, par contre tu n’as aucun plafond.

Un peu comme les commerciaux qui obtiennent des commissions selon leurs nombres de contrats dans le mois. C’est un des rares métiers où tu peux obtenir un salaire en fonction de ton investissement dans le salariat.

Par contre, si tu fais bien les choses tu peux t’assurer d’avoir un revenu minimum chaque mois de façon passive et avoir une variable en fonction des atteintes de tes objectifs.

Alors préfères tu être sécurisé d’avoir la même paye chaque mois ou plutôt avoir la garantie que ton salaire peut augmenter chaque mois ?

Entreprendre c’est plus de travail, plus de pression

Cette idée reçue que pour réussir dans l’entreprenariat il faut bosser 50h/semaine date d’un autre temps.

Je ne dis pas que certains ne le font pas mais aujourd’hui nous assistons à une véritable révolution, l’entreprenariat en ligne qui te permet de vivre de ton activité en bossant quelques heures par semaine.

Je me suis lancé pour avoir plus de temps libre et profiter de ma vie pas pour refaire un 9h – 17h.

Quelques heures par jours suffisent pour lancer son activité surtout quand on se lance et qu’on à aucune équipe à gérer.

Tu n’as pas besoin d’attendre un an pour obtenir un salaire, certains obtiennent leurs premiers compléments de salaires en 1 mois et pour d’autres c’est un peu plus long.

Tout dépend de tes connaissances, de ton projet et de ta motivation.

Je travaille entre 1h à 4h/jour et sans obligation de travailler tous les jours.

Il y a des périodes où je vais travailler beaucoup plus mais ça reste toujours une volonté de ma part et non une obligation car mon salaire ne dépend pas du nombre d’heure de travail mais des bonnes actions que je mets en place.

Entreprendre, c’est faire passer mon bien-être avant tout.

Pour devenir web entrepreneur, il faut des connaissances techniques

Celle-là revient souvent, beaucoup s’imaginent qu’il faut des compétences techniques tel que le graphisme ou savoir coder.

Ce que tu ignores peut-être c’est qu’aujourd’hui tout est simplifié grâce à des outils efficaces qui font le boulot à ta place.

Créer un logo, un site web, une charte graphique est aujourd’hui à la portée de tout le monde. De nombreux tutos sont disponibles sur YouTube et facile à appliquer. Entreprendre, c’est aussi trouver des solutions à nos problèmes.

Sur internet, il y a une solution à tout et quand bien-même tu n’aurais pas envie de te charger de la technique il existe des sites web qui te permette de déléguer ce genre de tâches à partir de 5 euros.

La technique n’est plus une excuse pour te lancer.

C’est en te lançant que tu apprendras et que tu te formeras.

Petit à petit, tu découvriras le social media, le branding, la communication, le marketing éthique et la vente bienveillante.

Non tu n’as pas besoin d’un diplôme pour apprendre car tu as toutes les ressources dont tu as besoin sur Google.

Beaucoup de passionnés ne sont pas diplômés mais autodidactes, alors rassure-toi toi aussi tu peux le faire.

Entreprendre en ligne, ce n’est pas si compliqué mais il faut mieux avoir un plan et être accompagné pour ne pas perdre de temps.

Positivement,

Samya

formation offerte