fbpx
comment trouver sa voie
Blog,  Mindset

L’ART DE TROUVER ET SUIVRE SA VOIE

Qu’avez-vous appris jusqu’à présent de l’année 2020 et 2021 ?

Peut-être que vous pensez que c’est le moment de trouver et suivre sa voie.

Je pense qu’on est tous d’accord pour se dire que cette année sera déterminante pour l’humanité.

De nombreuses personnes s’interrogent sur la vie après covid, la reconversion professionnelle pour donner un nouveau sens à sa vie.

Elle vous a peut-être appris à quel point vous appréciez d’être entouré d’autres personnes, même si vous êtes introverti.

Ou à quel point vous tenez pour acquis les petites choses comme travailler dans un café.

Ou à quel point il est important d’avoir des conversations profondes et sincères avec nos proches et d’être utile pour aider les autres.

Je pense que le monde nous demande de nous réveiller.

On nous demande de remettre en question et de revoir nos valeurs.

D’écouter, d’apprendre et d’agir.

J’ai vu un post sur Instagram qui disait : « Et si 2020 était l’année que nous attendions ? ». Une année si inconfortable, si douloureuse, si effrayante, si brute – qu’elle nous oblige enfin à grandir ? »

Au lieu de la considérer comme un désastre complet, nous pouvons penser à la façon dont nous allons apporter des changements indispensables.

Et ce changement commence par l’écoute et l’utilisation de nos dons.

Faire le point sur ce qui compte.

C’est ce que j’ai compris lorsque mon père nous a quitté subitement du Covid.

Si j’étais encore en vie, si on me donne encore du temps, c’est pour accomplir ma mission de vie.

Et j’aimerais quitter ce monde en me disant : je le fais.

J’ai beaucoup désappris et déballé en moi des pensées et des mentalités dont je ne soupçonnais pas l’existence.

Cette épreuve m’a ouvert les yeux sur les façons dont j’ai été ignorante et inconsciente de mes propres privilèges.

À partir de là, J’ai utilisé ma voix comme je ne l’avais jamais fait auparavant et j’ai défendu mes convictions, même lorsque je craignais un retour de bâton.

Plus que tout, cette année m’a encouragée à être plus en phase avec ce que je veux et le genre de monde dans lequel je veux vivre.

J’en ai été éloigné pendant un certain temps alors que je n’en avais pas conscience.

J’étais distraite de ce à quoi je veux que ce monde ressemble et du rôle que je joue pour le façonner, au-delà des désirs égoïstes et matérialistes.

Cette année m’a fait réfléchir :

Qui suis-je lorsque je ne suis pas influencé par tout ce qui m’entoure ?

Quelles sont mes convictions profondes ?

Que dirais-je si je n’avais pas peur de la critique ?

Ces derniers mois, j’ai consommé plus de contenu de médias sociaux et passé plus de temps sur Internet que je ne l’avais fait depuis longtemps.

Je suis le genre de personne qui veut être au courant à tout moment, mais cela a pour conséquence d’absorber trop d’informations. Je passe trop de temps à consommer que j’en oublie de faire le point, de me demander où j’en suis, et de déterminer comment je veux aller de l’avant.

Parfois, il est nécessaire de faire une pause et de se concentrer sur sa propre voie pour pouvoir agir à partir d’un lieu d’alignement, sans utiliser le perfectionnisme et la « clarté parfaite » comme excuse pour éviter d’agir.

Trouver et suivre sa voie

Apprenez à écouter votre voix intérieure et à lui faire confiance.

Une fois que vous lui aurez fait confiance, vous commencerez à vivre avec plus d’intention et de clarté.

Voici quelques façons de trouver et de suivre sa voie :

Créez le calme.

L’une des meilleures façons de se connecter à votre voix intérieure est le calme.

À quand remonte la dernière fois où vous vous êtes accordé une attention totale et ininterrompue ?

Pendant longtemps, j’ai arrêté de méditer.

Ce n’était pas une décision consciente.

C’est que j’ai cessé d’apprécier les bénéfices que j’en retire lorsque je la pratique.

Depuis un mois, j’ai commencé à considérer la méditation comme un moyen de me connecter à moi-même quotidiennement.

Je n’y vais pas en me disant : « Je dois faire le vide dans mon esprit pendant les cinq prochaines minutes« . Je me dis plutôt : « C’est une façon d’être avec moi-même en ce moment« .

J’ai aussi tenu un journal plus que jamais pour faire le point lorsque mes pensées me détournent de ce qui compte le plus.

Trouvez le temps de faire régulièrement le point avec vous-même.

Revenez sur vos convictions et envisagez de nouvelles façons de les affirmer.

Article connexe : Construire une fondation intérieure

La visualisation pour trouver sa voie

Je vous encourage à imaginer le genre de monde dans lequel vous voulez vivre.

Réfléchissez au rôle que vous voulez jouer pour que cette vision se concrétise. Penchez-vous sur ce que le monde attend de vous.

Cela vous donnera de la clarté lorsqu’il s’agira d’utiliser votre voix et de défendre ce en quoi vous croyez.

En affirmant activement le rôle que vous souhaitez jouer pour façonner le monde à venir, les épreuves auxquelles vous serez confronté vous aideront à cultiver de nouveaux niveaux de force intérieure ainsi que de nouvelles compétences à partager avec les autres.

Entraînez-vous à exprimer votre voix.

Il est facile de se réfugier dans le silence lorsque l’on se sent incertain, de craindre de dire ce qu’il ne faut pas. De sentir que votre voix n’a pas d’importance.

Ce n’est rien d’autre que du perfectionnisme qui se met en travers de votre chemin.

Vous n’avez pas à éviter de vous exprimer parce que vous pensez que vous n’avez pas les bons mots pour le faire.

Quel que soit le sujet qui vous passionne, exprimez-vous.

Soyez attentif à ce que vous ressentez et utilisez-le pour vous guider.

Réalisez vos rêves avec vos mots et vos actions.

C’est ainsi qu’on finit par trouver et suivre sa voie.

Par l’écriture et les conversations. En votant, en signant des pétitions et en faisant des dons.

En décidant de suivre et de fréquenter certaines personnes.

N’ayez pas peur des conversations difficiles et inconfortables avec les membres de votre famille, vos collègues de travail, vos employeurs, etc.

Vous serez peut-être confronté à la critique, à la réfutation ou à un silence assourdissant.

Mais votre voix pourrait être celle qui explique quelque chose de telle manière qu’elle change l’opinion d’une autre personne pour le mieux, même s’il ne s’agit que d’une seule personne.

« Les gens ont souvent tellement peur de dire la mauvaise chose qu’ils manquent l’opportunité de faire la bonne chose. »

Elaine Welteroth

Écouter sa voix pour trouver sa voie

Comment pouvez-vous utiliser davantage votre voix ?

Si vous aimez tenir un journal, voici quelques suggestions pour vous aider à approfondir ce sujet :

Quand avez-vous ignoré votre propre voix intérieure ?

Quand l’avez-vous écoutée ? Qu’est-ce que cela vous a appris ?

Quand avez-vous écouté quelqu’un d’autre plutôt que vous-même ?

Comment cela a-t-il affecté vos actions futures ?

Comment pouvez-vous utiliser votre voix pour vous exprimer à l’avenir ?

De quoi avez-vous besoin pour vous sentir plus sûr de vous en exprimant vos pensées ?

Voici quelques façons d’utiliser votre voix et vos actions pour faire une différence dans le monde dès maintenant.

Pour aller plus loin, découvre l’ikigaï.

formation offerte