fbpx
en route vers la liberte
Blog,  Mindset

En route vers la liberté

Peut-on vivre selon nos propres règles ou sommes-nous obligés de suivre celles imposées par la société ?

Est-il possible d’avoir un esprit libre et de vivre selon nos conditions ? Et la liberté financière, existe-elle vraiment ?

J’ai eu du mal à trouver ma place car je me sentais toujours en marge de la société, différente.

J’ai pensé que c’était un problème de secteur d’activité, puis de rémunération, donc je visais toujours plus loin.

J’obtenais presque toujours ce que je désirais mais je n’étais pas satisfaite.

Tout simplement parce que je n’étais pas sincère avec ce que je voulais vraiment.

Je pensais avoir un esprit libre alors que le monde ne l’est pas. C’est comme si, on m’interdisait de devenir celle que je voulais être.

En suivant le schéma qu’on nous dicte depuis toujours, je n’ai fait que retarder mon parcours vers la liberté.

Je sais aujourd’hui que sans ma liberté, je ne pouvais pas être épanouie.

Le déconditionnement, la première étape vers la liberté.

Travailler plus pour plus de confort, se divertir sur son temps libre et s’endetter pour posséder plus. 

Cette vie n’avait pas de sens à mes yeux, je cherchais à la fuir constamment à travers des voyages ou des achats compulsifs.

Je cherchais à oublier ce malaise et à me libérer de ces chaînes que l’environnement m’imposait.

C’est comme s’il exister un livre de la réussite avec des règles et que tout nous était dicter.

Obtiens un diplôme pour avoir une place privilégiée dans la société.

A 25 ans, tu auras ton premier emploi stable et tu te marieras.

A 30 ans tu devras avoir ton premier enfant.

Avant tes 40 ans, tu feras un crédit et tu deviendras propriétaire.

Est-ce que ça correspond réellement à mes ambitions ?

Non pas du tout, pourtant c’est ce que j’ai cru pendant toutes ces années.

Quand on te conditionne depuis l’enfance pour suivre le chemin que 90% de la société suivent, difficile de faire autrement ?

Ma première prise de conscience c’est tout de même faite assez jeune.

A mes 21 ans, j’ai eu la chance d’être le bras droit de mon frère qui lancé sa société.

A ses côtés, nous avons développé le business est atteint un chiffre d’affaire qui dépassé tout ce que mon esprit était capable d’imaginer à cette époque.

Cette aventure a duré quelques années et pour des raisons personnelles j’ai choisi de quitter l’aventure et de vivre mes propres expériences.

J’ai repris mes études, eu des jobs enrichissants mais jamais aussi passionnant qu’une aventure entrepreneuriale.

Chaque jour où je me confrontais à la réalité extérieure, la flamme qui était en moi s’éteignait.

C’est là que le conditionnement dans lequel on vit est devenu plus fort et a eu une emprise sur moi.

Je venais de confronter le monde de l’entreprenariat à celui du salariat.

Entreprendre, un pas vers la liberté

On disait de moi que j’étais devenu instable. Je n’étais simplement pas heureuse.

Moi qui avais l’habitude d’apprendre de nouvelles compétences constamment, de laisser exprimer ma créativité et de faire un travail qui me passionnait.

L’entreprenariat, c’était la liberté et comme ça roulait bien, c’était aussi la sécurité de gagner bien sa vie et de ne pas avoir à s’inquiéter pour le côté financier.

Dans le salariat, mon rôle était de faire ce que l’on me demande.

Ma créativité n’avait pas sa place et surtout ça n’avait aucun sens pour moi.

Je devrais être heureuse lors d’une augmentation de salaire qui potentiellement ne changerais pas grand-chose à ma vie et servir les rêves d’un chef d’entreprise que je n’ai jamais croisé.

Dans mon cas, le salariat représentait un enchaînement.

Je me sentais emprisonnée dans mon esprit intérieur et je rêvais d’un nouvel horizon.

Je repensais toujours dans un coin de ma tête à ma liberté, je savais que j’étais là pour prendre de l’expérience afin de me lancer seul et de créer une activité qui me ressemble.

Dans la société actuelle, il y a une sorte de pression qui te pousse à croire que la sécurité c’est le CDI et que la liberté c’est de pouvoir participer à cette société de consommation.

Tout nous pousse à croire que la véritable liberté n’existe que pour les personnes qui ont la chance d’hériter de papa et maman.

C’est faux.

Nous pouvons créer notre propre histoire.

A travers les médias et les divertissements, notre attention est détournée.

Nous avons le pouvoir de choisir, d’apprendre, de créer et de découvrir de nouvelles choses.

Nous avons le pouvoir de libérer nos talents et nos envies.

On ne se concentre plus sur ce que l’on désire réellement mais sur ce qu’on doit faire car nous sommes souvent dans la peur.

Plus nous fermons les yeux, plus les chances de déconditionnement seront faibles.

Quand nous sommes plongés dans cette réalité, nous laissons moins de places à nos désirs et ils nous semblent complètement fou.

Et si on laissait parler nos rêves sans craindre l’insécurité, la peur de l’échec ou encore le regard des autres.

Le chemin de la liberté est en chacun de nous.

Croire en soi mène à la liberté

Être libre ? Vivre de ma passion ? Ne plus travailler 40h par semaine ? Tout cela semble impossible.

J’ai eu ma deuxième prise de conscience lorsque j’ai quitté un job bien payer aux yeux de mon entourage.

Pour moi, je quittais un job qui n’avais pas de sens.

Je ne partager ni les valeurs ni les méthodes de l’entreprise, tout cela en est venu à m’épuiser moralement.

Ce jour-là, j’ai dit STOP, je décide de croire en mon potentiel, maintenant c’est moi qui vais imposer mes propres règles.

Je ne savais pas encore exactement comment, mais je savais pourquoi j’allais le faire.

C’est en avançant dans cette voix que j’ai continué le processus de déconditionnement.

Oser être soi

J’ai entamé un cheminement intérieur pour savoir qui j’étais réellement.

Comment tu te définis à forcément un impact sur ta vie.

Nous pouvons nous définir à travers notre emploi, à travers notre physique ou à travers une qualité qu’on a.

Ensuite, nous nous enfermons dans ce rôle et jouons le jeu.

Nous avons beaucoup plus de valeur que ça ! Nous ne rentrons pas dans une case.

En cherchant les réponses à « qui sommes-nous vraiment ? » nous nous autorisons à donner un sens à notre vie.

A force de pas dans le bon chemin, la lumière apparaît et tout devient claire.

On se libère petit à petit de nos chaînes et on crée une vie qui nous ressemble.

Le bonheur de se sentir libre

Nous devons nous donner la chance d’être libre.

La liberté, pour moi ça signifie avoir un esprit apaisé et avoir une vie en cohérence avec nos valeurs.

Travailler d’où je le veux, au rythme que je désire et avec les personnes que je choisis.

Pouvoir voyager et profiter de passer des bons moments avec les gens que j’aime.

Ne plus m’inquiéter à chaque fin de mois et pouvoir contribuer à un monde meilleur.

Quand j’ai pris la décision d’entreprendre, je savais pourquoi je le faisais et même si je ne savais pas encore comment, ce dernier est venu naturellement.

En étant alignée avec tes valeurs, l’univers t’apportera des opportunités que tu ne soupçonnais pas.

C’est la loi de l’attraction.

J’ai fait des choix en accord avec ce que je voulais réellement et chaque pas que j’ai fait dans cette quête de liberté m’a rapproché un peu plus de mes rêves.

Aujourd’hui, je vis de 2 activités en ligne.

La première est une collaboration avec une coach reconnue au Canada qui me permet de mettre mon expertise en stratégies de marketing digitales au profit de femmes entrepreneures.

Cette activité me permet également de me dépasser tant sur mon business que dans ma vie personnelle afin de pouvoir réaliser mes rêves.

La seconde est celle que j’ai créée pour accompagner d’autres femmes à passer du stade de l’idée d’un projet au lancement.

Pourquoi ?

Parce que j’ai besoin de propager un message qui correspondent à mes valeurs : l’entraide, la bienveillance et la liberté.

Quand tu as trouvé ton rôle à jouer sur Terre, il ne te reste plus qu’à honorer ta mission.

Audacieusement Positive reflète mes valeurs et me permet de propager un message de liberté et de bienveillance auprès de celles qui la recherchent.

Aujourd’hui, j’accomplis ma mission de vie, je travaille pour accomplir ma vision et je vis selon mes propres règles.

Je me sens libre d’esprit, ma vie à un sens et je suis libre financièrement.

Je peux transmettre un message d’espoir à toutes celles qui cherchent à créer une vie en accord avec leurs valeurs.

formation offerte