fbpx
femme fleur audacieusement positive
Blog,  Mindset

Pourquoi mon bonheur dérange ?

Depuis l’enfance, j’ai remarqué que je m’attirais pas mal de conflits pour la simple raison que je respire le bonheur.

J’ai toujours été rêveuse, souriante et rigolote.

J’ai le rire facile et une joie de vivre qui contamine qui m’approche.

Je n’avais vraiment jamais compris ce qui faisait que je me prenais souvent des remarques incohérentes voir inadaptée à une situation.

Ma joie de vivre insupportait certaines personnes, tous comme ma folie et ces rêves que j’avais plein la tête.

Je me faisais remarquer par mon énergie positive, on sentait ma présence.

Certains se donnaient la mission de venir m’expliquaient pour quelles raisons je devais arrêter de croire en mes rêves ou pire encore certains voulaient que je change sans même savoir m’expliquer que ce qui les énervaient, c’était que la lumière soit braquée sur moi.

Le plus fou dans l’histoire, c’est que je ne leur es rien demandé et que je n’ai jamais eu l’envie d’attirer l’attention des autres.

J’étais la copine à qu’il arrivait toujours des histoires exceptionnelles.

Je chantais sur scène dès l’adolescence, j’allais en studio d’enregistrement et je dirais surtout que quand j’avais une idée, je faisais tout pour la réaliser.

Alors forcément, à l’adolescence, il y a ce fameux concours de notoriété et si on te voit un peu trop, le risque c’est de t’en prendre plein la figure. (Ragots, méchanceté gratuite etc.)

Adulte, ce n’est pas si différent, si tu es trop connu on essaye de te détruire, il n’y a qu’à voir la guerre des coachs où certains passent leurs temps à insulter l’autre en espérant éteindre leurs lumières et la braquer sur eux.

Revenons à l’adolescence, je me suis attiré les foudres de certaines filles qui se demandait certainement « pourquoi il lui arrive toujours des bonnes choses à elle ? »

Pourtant, comme tout le monde j’avais mon lot de problèmes.

Malgré ça, je continuais à toujours croire au bonheur alors je faisais tout ce qui étais en mes moyens pour vivre la vie que je voulais.

Et justement, à l’âge adulte, j’ai compris que c’est mon bonheur qui énervait ces filles-là.

En plus, à chaque fois qu’il t’arrive un truc positif dans la vie, tu as tout de suite envie de le partager.

C’est ainsi, le bonheur est toujours mieux quand on le partage.

Mais le problème c’est quand certains de nos proches peuvent ne pas supporter notre bonheur.

Elles peuvent parfois réellement t’aimer, vouloir ton bien et être de bons conseils et pourtant ne pas aimer te voir si heureuse.

Cela peut être un parent, un ami proche ou ton partenaire de vie.

Ces personnes chercheront toujours consciemment ou inconsciemment à t’empêcher de vivre la vie que tu veux vraiment.

Alors voici 3 paroles fréquentes que j’ai remarqué chez ce type de personnes :

  • Tu es sur la mauvaise voix, tu te trompes.

Elle t’explique pourquoi tu n’as pas les capacités de discerner ce qui est bon ou mauvais pour toi et te rappelles tes points faibles pour mieux justifier ce qu’elle dit.

  • Tu penses que tu vaux mieux que les autres, pourquoi toi tu mériterais d’avoir ça ?

Elle essaye de te faire culpabiliser car elle ne veut surtout pas que tu sois un exemple de réussite, ça lui ferait voir sa passivité. Elle a peur de ce que tu pourrais devenir et elle ne veut surtout pas te voir évoluer.

  • Si c’était possible, ça se serait ou bien tout le monde le ferait.

Elle cherche à se rassurer qu’elle à raison de ne rien faire en réduisant tout espoir de réussite. Par ton comportement, elle a l’impression de ressentir du mépris.

Ton bonheur à l’idée de réaliser une chose lui rappelle ce qui lui manque dans sa vie, voilà pourquoi ça lui est insupportable.

Quelle solution avons-nous pour concilier notre bonheur avec ce type de personnes ?

Il faut comprendre que c’est l’image que tu lui renvois qui lui fait du mal.

Pour se protéger, cette personne se met à t’attaquer car soudain tu deviens une menace pour elle.

Pour ne plus être une menace pour elle, il faut continuer d’être heureux, de propager notre bonheur mais loin de ces personnes qui peuvent se retourner contre nous.

Éviter de trop parler ou de vouloir à tout prix partager une bonne nouvelle avec quelqu’un qui est souvent agacé par notre bonheur.

Comprendre que la personne ne nous en veut pas personnellement mais qu’elle est avant tout en conflit avec elle-même.

Nous choisirons alors de préserver notre joie en partageant nos bonnes nouvelles avec des personnes plus réceptifs.

Quoi qu’il en soit, ne laisse jamais personne voler ta lumière, ton bonheur et ta joie de vivre.

Continue de vivre ta vie comme tu l’entends, garde le cœur léger même quand on fera tout pour t’empêcher d’être heureuse.

N’oublie pas que tu mérites le bonheur et personne n’a le droit de te dire le contraire.

Découvre mes conseils sur la gestion du stress dans cet article :

Positivement,

formation offerte